Biographie de: HAINSWORTH, George

Naissance : 26 juin 1893 à Toronto, Ontario
Décès : 9 octobre 1950
Intronisation : 2016
Discipline : hockey
Catégorie : athlète


L'un des gardiens les plus dominants du hockey dans les décennies 1920 et 1930, George Hainsworth a réalisé des exploits qui sont restés longtemps des points de référence après sa carrière. Il paraissait avoir le contrôle de la situation en tout temps devant son filet. Son approche calme et son style exceptionnel frustraient les joueurs adverses.

Natif de Toronto, Hainsworth a connu une brillante carrière amateur dans la municipalité ontarienne de Berlin (rebaptisée Kitchener). À titre de membre de la formation junior de l'Union Jacks de Berlin en 1911-12, il domina ses homologues de la ligue au chapitre des victoires. Il passa ensuite quatre saisons avec l'équipe senior de Berlin, qu'il mena au championnat de l'Association de hockey de l'Ontario à sa deuxième année. À ses quatre saisons avec cette formation, il mena la ligue pour les victoires pour devenir l'un des meilleurs espoirs amateurs canadiens à sa position. En 1916-17, il défendit les couleurs du Kew Beach, équipe établie dans le secteur Est de Toronto. Il disputa ensuite six saisons avec l'équipe senior des Greenshirts de Kitchener, de l'Association de hockey de l'Ontario, ajoutant en cours de route une conquête de la coupe Allan à sa feuille de route.

Hainsworth a fait ses débuts professionnels dans l'Ouest canadien, jouant trois saisons avec les Crescents de Saskatoon. Lors de la saison 1924-25, il aida son équipe à terminer au deuxième rang en saison régulière. Les Crescents étaient bien pourvus en talent. Outre Hainsworth, on y retrouvait le duo des célèbres frères Cook (Bill et Bun), ainsi que Corb Denneny. Hainsworth conserva une moyenne de 2,70 buts accordés, n'étant devancé que par Happy Holmes, des Cougars de Victoria. En séries, les Crescents affrontèrent les Cougars, grands favoris pour l'emporter. Hainsworth connut une bonne série, mais les siens baissèrent pavillon 6 à 4 dans une série au total des buts. À ses trois saisons dans l'Ouest, il mena la ligue pour les parties jouées.

Le 23 août 1926, sous la recommandation de son joueur Newy Lalonde, le propriétaire du Canadien de Montréal, Léo Dandurand, embauchait Hainsworth. Le nouveau venu devint instantanément une vedette dans la Ligue nationale. Vainqueur du trophée Vézina lors des trois premières saisons où cette distinction fut accordée (1927 à 1929), il connut sa plus grande saison en 1928-29 en accordant seulement 43 buts en 44 matchs et en réalisant 22 blanchissages.

Véritable bourreau de travail, il domina la LNH au chapitre des matchs joués à neuf occasions, entre 1926 et 1936. Il inscrivit au moins 10 jeux blancs à chacune de ses trois premières saisons dans la ligue, conservant une moyenne de but inférieure à 1,50 à chaque fois.

Après sa saison record de 22 blanchissages, la LNH institua le règlement permettant la passe avant, ce qui rendit pratiquement impossible la réussite d'un aussi grand nombre de jeux blancs dans une saison. Qu'à cela ne tienne, Hainsworth joua un grand rôle dans les deux conquêtes consécutives de la coupe Stanley par le Canadien, en 1930 et 1931.

En 1933, Hainsworth était échangé aux Maple Leafs de Toronto en retour de Lorne Chabot. Cette transaction fit de Hainsworth et de Chabot les deux premiers gardiens à avoir porté les couleurs des deux grandes organisations. Hainsworth aida les Leafs à remporter deux championnats de la division canadienne et à atteindre la finale de la coupe Stanley à deux reprises. Le 14 février 1934, il fut le gardien d'office des Leafs lors du match bénécice historique au profit de son coéquipier Ace Bailey.

À titre de porte couleurs des Leafs, il mena la LNH deux fois au chapitre des victoires. Mais en 1936-37, l'équipe torontoise cédait le filet au jeune gardien étoile Turk Broda. Hainsworth revint avec la Canadien à titre de joueur autonome. Il disputa ses quatre derniers matchs dans les grandes ligues avec le Tricolore avant de mettre fin à sa carrière.

«Little George» s'est retiré en 1937 avec une moyenne de 1,91 but accordé en carrière, marque de la LNH qu'il partage avec Alex Connell. Ses 94 jeux blancs demeurèrent un sommet dans l'histoire de la ligue jusqu'à ce que Terry Sawchuk ne surpasse cette marque en 1963-64. Malgré les changements des règles favorisant un accroissement de l'offensive survenus au cours de sa carrière, Hainsworth n'en fut pas moins l'un des plus grands gardiens de son époque.

Hainsworth a été intronisé au Temple de la renommée en 1961, année d'ouverture du premier musée de l'institution.

Source: www.hhof.com




 


  •