Biographie de: LALONDE, Édouard « Newsy »

Naissance : 31 octobre 1887 à Cornwall, Ontario
Décès : 21 novembre 1970
Intronisation : 2016
Discipline : hockey
Catégorie : athlète


Originaire de Cornwall, en Ontario, Lalonde doit son sobriquet de « Newsy » au fait qu'il avait travaillé comme ouvrier pour un journal local durant sa jeunesse. Excellant aux deux sports qu'il avait choisi de pratiquer, Lalonde fit ses débuts au hockey organisé à Cornwall, en 1905 avec la formation des « Sweepers ». Il se retrouva par la suite à Woodstock, dans le sud-ouest de l'Ontario, où ses prouesses comme joueur de centre n'ont pas manqué d'attirer l'attention de nombreux dépisteurs.   

À la surprise de Newsy, il reçut une offre de contrat de la concession de Sault Ste. Marie de la Ligue internationale de hockey, le plus ancien circuit professionnel en Amérique du Nord. L'équipe située immédiatement à l'opposé de la rivière, à Sault Ste. Marie, mais celle-là au Michigan, tenta d'obtenir ses services, mais sans succès et Lalonde poursuivit sa carrière en sol canadien. En 1907, Lalonde se joignait au club de Toronto au sein de la nouvelle Ligue de hockey professionnel de l'Ontario (OPHL). C'est avec cette formation qu'il se fit remarquer, remportant le titre des marqueurs avec 29 buts en seulement neuf matchs. Cette année-là, l'équipe torontoise remporta le premier championnat du circuit, mais s'inclina devant les Wanderers de Montréal dans un défi pour la Coupe Stanley.
Lalonde joua une autre saison à Toronto avant de se rapprocher des siens, en rejoignant la nouvelle concession des Canadiens de Montréal de l'Association nationale de hockey en 1910. À mi-chemin au cours du calendrier, il était échangé aux Millionaires de Renfrew, ce qui sembla fouetter Lalonde. Le 11 mars 1910, il connaissait un match de neuf buts, établissant un record de l'ANH qui ne sera jamais surpassé, mais égalé par Tommy Smith. Newsy Lalonde remporta le championnat inaugural des marqueurs du circuit.
 
En 1911-1912, Lalonde délaissant l'Est du pays au profit de la Côte du Pacifique pour évoluer avec les Millionaires de Vancouver, menant la PCHA avec une récolte de 27 buts. La saison suivante, on le retrouvait dans l'uniforme des Canadiens et au sommet des marqueurs de l'ANH. Ses prouesses offensives ont largement contribué à la première conquête de la Coupe Stanley des Canadiens en 1915-1916.

Lalonde demeura avec les Canadiens lorsque le club joignit les rangs de la LNH qui faisait ses débuts en 1917-1918. Lalonde ne changea pas ses habitudes et continua de mener les pointeurs de la LNH, remportant le championnat en 1918-1919 et 1919-1920. Le 19 janvier 1920, il enfilait six buts dans un match. Après un différend avec le propriétaire Léo Dandurand, Lalonde passait aux Sheiks de Saskatoon en retour d'Aurèle Joliat dans une transaction qui s'avérait bénéfique aux deux formations. À sa première saison en Saskatchewan, en tant que joueur-entraîneur, Lalonde ajoutait le championnat des pointeurs de la Ligue de hockey de l'Ouest du Canada à son palmarès déjà éloquent.

Lalonde effectua un retour dans la LNH derrière le banc des Americans de New York en 1927. Il sera également entraîneur des Senators d'Ottawa et des Canadiens de Montréal avant de prendre sa retraite définitive du hockey en 1935. Newsy Lalonde fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1950.

Source: www.hhof.com




 


  •