Biographie de: CORBIN, Serge

Naissance : 26 décembre 1956 à Cap-de-la-Madeleine, Québec
Intronisation : 2014
Discipline : Courses de canot de rivière
Catégorie : Athlète


C’est un très grand champion d’un sport peu médiatisé, méconnu par plusieurs. Un gagnant tout au long de sa longue et glorieuse carrière dans un sport où le niveau de compétition est très relevé.

Né au Cap-de-la-Madeleine le 26 décembre 1956, Serge Corbin fut initié, à l’âge de 13 ans, aux courses de canot de long parcours et il a commencé à prendre part à des compétitions en 1970, avec son frère Claude, lorsque le partenaire de ce dernier était dans l’impossibilité de se présenter à certaines courses. C'est en 1970 qu'il a signé sa première victoire à la course des îles de Trois-Rivières.

Son nom est synonyme de la Classique internationale de canots de la Mauricie. C’est bien normal, il a remporté cette prestigieuse compétition, considérée comme la coupe Stanley ou le Super Bowl des courses de canots, à 26 reprises! Pour lui, la rivière Saint-Maurice n’a plus aucun secret.

Serge Corbin n’avait que 16 ans lors de sa première participation à cette Classique ; il faisait équipe avec son idole, son frère Claude, et la victoire ne leur a échappé qu’à la troisième étape. Ce n’était que partie remise, car Serge Corbin va remporter les neuf prochaines éditions de la Classique internationale de canots de la Mauricie. En effet, de 1974 à 1982 il est invincible remportant le titre avec des partenaires différents : Claude Corbin (1974, 1975, 1976, 1977 et 1979), Ron Williams (1978 et 1980), Michel Beauchesne (1981) et Richard Tétreault (1982).

Cette neuvième victoire en 1982 lui permettait d’égaler la marque détenue par le légendaire Irwin Peterson. Après avoir raté les rendez-vous de 1983 et de 1984 en raison de sa blessure à l'épaule, Serge Corbin est revenu en force et il a connu des succès avec plusieurs autres coéquipiers notamment Solomon Carrière (trois triomphes), Normand Mainguy (cinq victoires) et plus récemment Jeff Kolka. « N’eût été d’une blessure à l’épaule, il aurait probablement pu récolter plusieurs autres victoires à la Classique internationale », affirme Richard Toupin le président de la Fédération québécoise de canot long parcours.

Sur la scène internationale, Corbin a également dominé. À la General Clinton Canoe Regatta, il fut champion à 28 occasions (et ce en seulement 29 participations), dont 21 triomphes consécutifs. D’ailleurs lors de son intronisation au Temple de la renommée de la General Clinton Canoe Regatta en 2012, les spécialistes américains de ce sport le décrivaient comme le plus grand pagayeur de l’histoire!

Ses performances à la course d’Ausable River dans le Michigan (une course en une étape de 220 kilomètres se déroulant en environ 15 heures) sont également légendaires ; champion à 18 reprises, il détient le record du parcours avec un temps de 13 heures, 58 minutes et huit secondes en 1994.

« J'ai été intronisé au Temple de la renommée de Cooperstown et à celui de la Classique de canots de la Mauricie, mais au Québec au complet comme ça, ce sera le plus grand honneur que je vais recevoir. Avec toutes les années que j'ai mises là-dedans, je vois que je n'ai pas travaillé pour rien. Je savais que j'avais fait de bonnes performances, mais le canot de longue distance n'est pas un sport tellement connu. Je suis convaincu que mon intronisation peut aider la discipline et lui donner un bon coup de pouce. », confiait Serge Corbin à l’Hebdo du Saint-Maurice.




 


  •