Biographie de: BÉDARD, Myriam

Naissance : 22 décembre 1969 à L’Ancienne-Lorette, Québec
Intronisation : 2001
Discipline : Biathlon
Catégorie : Athlète


Myriam Bédard a marqué l'histoire du biathlon canadien d'une façon toute spéciale en étant la première athlète canadienne à triompher en coupe du monde en 1991.

Lorsqu'elle commence à s'intéresser à cette discipline, peu de gens au pays peuvent dire à quoi ressemble le biathlon, un sport d'inspiration militaire, un croisement entre le ski de fond et le tir à la carabine.

Jeune adolescente de 14 ans de l'Ancienne-Lorette, Myriam joint les rangs des cadets de l'armée en 1983. L'année suivante, on lui demande de participer à une compétition de biathlon locale au sein de l'équipe de relais. Même si elle ne s'est jamais entraînée pour ce sport, elle n'a aucune hésitation. Elle emprunte des skis et des bottes trop grandes pour elle et se découvre alors une nouvelle passion.

Myriam remporte son premier prix en devenant championne du Canada chez les juniors, deux ans à peine après ses débuts. C'est le commencement d'une fulgurante carrière.

En 1990, tout le monde du biathlon est soufflé par ses performances lorsqu'elle termine deuxième à sa toute première participation à une épreuve de la coupe du monde. L'année suivante, elle gagne cette coupe du monde avec deux médailles d'or, deux d'argent et une de bronze au cours des différentes épreuves qui la composent. Elle répétera cet exploit en 1993.

En 1992, pour la première fois de l'histoire des Jeux olympiques, les femmes peuvent participer à l'épreuve du biathlon. À la tête d'une solide équipe féminine canadienne, elle revient d'Albertville en France avec une médaille de bronze obtenue dans l'épreuve du 15 kilomètres individuel. Elle devient ainsi la première athlète nord-américaine à remporter une médaille olympique à une épreuve de biathlon.

Myriam Bédard atteint son apogée aux Jeux olympiques de Lillehammer en 1994 en remportant d'abord une médaille d'or au 15 kilomètres et cinq jours plus tard, totalement épuisée, une autre médaille d'or au 7,5 kilomètres. C'est la consécration pour cette athlète qui devient alors la première Canadienne à remporter deux médailles d'or olympiques.

Elle cesse ses entraînements rigoureux après Lillehammer pour se consacrer à une nouvelle priorité familiale, sa fille Maude, née en décembre 1994. Elle prend toutefois le départ en 1998 aux Jeux olympiques de Nagano, malgré un diagnostic médical concernant une hypothyroïdie. Elle n'est déjà plus la même et ne remporte aucune médaille. L'heure de la retraite a sonné pour elle.

Myriam animera par la suite une émission de télévision populaire intitulée Parents d'aujourd'hui. Tenaillée par sa passion pour le sport, elle entreprend un nouveau chapitre de sa vie d'athlète. Elle désire à la fois participer au championnat du monde en biathlon à Valcartier et tenter de se mériter un poste au sein de l'équipe canadienne de patinage de vitesse pour participer aux Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002.

Elle est intronisée au Temple de la renommée des sports du Canada le 4 novembre 1998 et en novembre 1999, est nommée au quatrième rang des meilleures athlètes féminines du siècle au Canada.




 


  •