Biographie de: JOBIN, Marcel

Naissance : 3 janvier 1942 à Parent, Québec
Intronisation : 1993
Discipline : Athlétisme
Catégorie : Athlète


Marcel ]obin a débuté sa carrière sportive en 1958 par la pratique de la course à pied. Avec une ténacité à toute épreuve, il est devenu le précurseur de la marche olympique au Québec et au Canada.

Quand il s'entraînait dans les rues de Saint-Boniface en Mauricie, les curieux, qui ne comprenaient pas ce qu'un homme vêtu d'un survêtement pouvait bien faire à marcher d'une drôle de façon sur des kilomètres, en étaient venus à l'identifier comme le « fou en pyjama ». Quelques années plus tard, Jobin en a fait le titre d'un livre racontant son histoire, comment il a fait de la marche son affaire au pays.

Pendant 17 ans, il fut incontestablement l'athlète par excellence dans ce sport au Canada et à ses plus belles années, fut un des marcheurs d'élite du monde. Cet Abitibien d'origine a été champion canadien durant 15 ans au 20 kilomètres dont 13 consécutifs. Sur cette distance, il réalisa sa meilleure performance en 1984 lors de la sélection olympique à Sept-Îles tenue dans le cadre du Marcel-Jobin International, en terminant premier avec un temps de 1:24:08. Ce record n'a été battu qu'en 1991.

En 1981, Jobin établit le record canadien du 50 kilomètres (3:47:47) réussi à Saint-Louis-de-Terrebonne, au Marcel-Jobin International. Notons qu’à ce jour, cette marque établie il y a plus de 30 ans n’a toujours pas été battue.

En 1969, deux ans après ses débuts dans la discipline, il remporta pour le Québec sa première médaille lors des Jeux du Canada, tenus à Halifax. L'année 1971 fut celle de sa première qualification pour l'équipe canadienne lors des Jeux panaméricains de Cali, en Colombie. Il termina quatrième au 20 kilomètres et sixième au 50 kilomètres, devenant le premier Canadien à franchir le fil d'arrivée dans les deux disciplines. En 1976, à l'occasion des Jeux de Montréal, il a vécu sa première expérience olympique devant les siens après avoir fracassé le standard olympique par deux minutes.

L'année 1979 marqua le début des meilleures années de sa carrière. Au nombre de ses performances, notons cette première marque pour un Canadien sous 1 heure 30 soit, 1:29:12 inscrite par Jobin lors d'un 20 kilomètres piste au Championnat canadien tenu à Sherbrooke. En 1980, il se qualifia au 20 kilomètres et au 50 kilomètres pour les Jeux olympiques de Moscou. Lors de cette sélection au 50 kilomètres, Jobin devint le premier Nord-Américain à descendre sous les 4 heures avec un temps de 3:54:40.

À Houston, il écrivit une autre page d'histoire en réalisant un record du monde pour le mille, une épreuve réalisée sur piste, avec un temps de 3:54:54. En 1981, Jobin démontra à nouveau sa grande force sur 50 kilomètres, en terminant deuxième lors d'une rencontre internationale à Mexico où les meilleurs Soviétiques et Mexicains se faisaient la lutte. Son temps de 3:56:15 démontra encore une fois sa supériorité.

Durant sa carrière de marcheur, Jobin cumula près d'une centaine de records canadiens aux 3 kilomètres, 5 kilomètres, 10 kilomètres, 15 kilomètres, 20 kilomètres, 25 kilomètres, 30 kilomètres et 50 kilomètres en plus de compter quatre participations aux Jeux panaméricains, deux aux Jeux du Commonwealth et trois sélections olympiques dont deux participations. Il quitta la compétition olympique en 1984 après les Jeux de Los Angeles laissant derrière lui une bonne relève québécoise.

Athlète accompli, Marcel Jobin s’est qualifié pour le prestigieux marathon de Boston en 2008 à l’âge de 66 ans. À sa première participation, il compléta le parcours en 4:04:00, alors qu’en 2009 il bouclait le marathon de Boston sous la barrière des quatre heures (3:58:22). Notons que son meilleur temps à vie lors d’un marathon (2 heures 52 minutes) est survenu à Montréal en 1985.

En 2010, Jobin effectuait un retour à la marche en participant au championnat mondial intérieur des Maîtres qui se déroulait à Kamloops en Colombie-Britannique. Dans la catégorie 65-69 ans, il a remporté deux médailles d’argent, soit au 3 km (en 16 minutes et 5 secondes) et au 10 km (57 minutes et 51 secondes). En 2011, au championnat mondial extérieur des Maîtres disputé à Sacramento en Californie, il récolté de nouveau deux médailles d’argent (au 5 km sur piste et au 10 km) dans la catégorie 65-69 ans. La consécration est survenue en 2012 au championnat mondial intérieur des Maîtres à Jyväskylä en Finlande, alors que Marcel Jobin réalisait un rêve de longue date, celui d’être champion du monde ; le avril 2012 il remporta la médaille d’or au 3 km dans la catégorie 70-74 ans (avec un chrono de 16:34,25) et il ajouta une belle médaille d’argent sur 10 km (57 minutes et 39 secondes).

Parmi les nombreux honneurs qu’il a reçus, notons qu’en 1979, Marcel Jobin se voyait octroyer le prix de l'athlète amateur par excellence par le Club Médaille d'Or. Il a reçu également cette même année le prix JO-Julien du quotidien Le Droit. En 1980, il méritait le prix Benjamin-Sulte et le prix Maurice-Richard. En 2012, Jobin était l’ambassadeur pour les Jeux du Québec tenu à Shawinigan. De plus, la piste d’athlétisme de ces Jeux porte nom de « Piste Marcel-Jobin ».

Marcel Jobin, un homme déterminé qui a énormément valorisé l'athlétisme et la pratique du sport en général.




 


  •