Biographie de: SABLONNIÈRE, Marcel de la

Naissance : 21 mai 1918 à Montréal, Québec
Décès : 20 novembre 1999 à Montréal, Québec
Intronisation : 1993
Disciplines : Olympisme et loisir
Catégorie : Bâtisseur


Marcel de la Sablonnière, né à Montréal le 21 mai 1918, a consacré plus de 40 ans au service de la jeunesse en lui permettant de s'épanouir par les sports, les loisirs et le plein air.

En 1937, il entre chez les jésuites à l'âge de 19 ans. En 1945, il est directeur des sports au Collège Sainte-Marie et crée la Ligue intercollégiale de hockey.

Après son ordination, très inspiré par la vie de Don Bosco, il accepte de diriger le Centre de loisirs de l'Immaculée-Conception, ouvert en septembre 1951 et fondé par le Père Wilfrid Gariépy, s.j., curé de la paroisse du même nom.

Dès cette époque, la notoriété du centre fait du Père Sablon, comme on l'appelle affectueusement, un chef de file, un intervenant de premier plan dans une société s'éveillant de plus en plus aux bienfaits du sport et de l'activité physique. Il parcourt la province, invité un peu partout comme conférencier.

C'est en 1962 après avoir été nommé membre du premier Conseil national de la santé et du sport amateur canadien, qu'il fonde l'Association canadienne des centres de loisirs. La même année, l'auberge de jeunesse Le P'tit Bonheur voit le jour, à laquelle se grefferont le camp d'été Jeune-Air, le Foyer du skieur au Mont-Tremblant et le Gîte familial. En 1962 et 1963, il lance de grandes promotions axées sur le plein air: le Salon Camping et Famille et le Salon Ski pour Tous, événements qui deviendront Camping et sports et Salon international des sports d'hiver de Montréal.

Sa contribution au sport amateur, et à la gymnastique tout particulièrement, au Centre Immaculée-Conception, permettra le développement d'athlètes de niveau international. Celle-ci n'est pas étrangère à sa nomination, en 1961, au sein de l'Association olympique canadienne (AOC) et à sa vice-présidence en 1969, poste qu'il occupe jusqu'en 1985.

En 1969, il est membre du premier exécutif de la Confédération des sports du Québec.

Le Père Sablon représente l'AOC à presque tous les Jeux olympiques, à plusieurs Jeux panaméricains, du Commonwealth et Jeux du Québec. En 1980, il est nommé chef de mission de l'équipe canadienne aux Jeux olympiques d'hiver de Lake Placid.

En 1971, membre de la W.I.R.A. (World Leisure and Recreation Association), il en devient le vice-président. Dès 1973, il reçoit plusieurs grandes distinctions et décorations: deux doctorats honorifiques des universités du Québec à Trois-Rivières et de Montréal, devient membre, puis Compagnon de l'Ordre du Canada et est nommé Grand Montréalais.

En 1982, il est choisi premier vice-président de la nouvelle Fédération internationale des festivals du cinéma sportif. En 1990, il parvient à faire ajouter le Pavillon Félix-Leclerc à l'Auberge le P'tit Bonheur.

Un grand honneur qui l'a rempli de fierté et de joie se déroule le 15 juillet 1976 dans le stade d'Athènes où il reçoit la flamme olympique au nom du Comité organisateur des Jeux olympiques de Montréal (COJO). Mais sa plus grande gratification tout au long de sa carrière, a été de voir des milliers de jeunes de tous âges, connaître un vrai bon départ dans la vie, grâce à la pratique des sports et des activités de plein air.

Marcel de la Sablonnière a laissé un riche héritage à la société québécoise.




 


  •