Biographie de: CASTILLOUX, Dave

Naissance : 4 juin 1916 à Gaspé, Québec
Décès : 8 mars 1994 à Montréal, Québec
Intronisation : 1992
Discipline : Boxe
Catégorie : Athlète


Autour de 1939, Dave Castilloux est une des figures dominantes du milieu sportif au Canada. Selon la bible de la boxe, le Ring magazine, il est alors classé troisième au monde chez les poids plumes.

Né à Gaspé au Québec le 4 juin 1916, Dave Castilloux émigre aux États-Unis vers l'âge de trois ans et revient s'établir en permanence à Montréal en 1936. Il connaît l'une des plus fructueuses carrières dans le monde de la boxe au Canada en livrant 114 combats entre les années 1935 à 1948 avec une fiche de 52 victoires par décision, dont 35 victoires par KO, 6 combats nuls, 15 défaites et 6 combats d'exhibition.

Dave Castilloux a été champion canadien dans trois catégories simultanément, chez les poids plumes (126 livres), les poids légers (135 livres) et les mi-moyens (147 livres). En 1940, il occupe le cinquième rang au monde chez les poids légers, dont le titre est alors détenu par le réputé Sammy Angott. En 1945, il se classe au deuxième rang mondial chez les poids légers, devant des boxeurs aussi prestigieux qu’Ike Williams et Bob Montgomery.

Vers la fin de sa carrière et surtout lors du fameux combat du 28 août 1946, Dave Castilloux et Johnny Greco remplissent le Forum de Montréal et établissent des records d'assistance et de recettes pour un programme de boxe disputé au Canada.

Avec Raoul Godbout et Jack Allen de Toronto comme gérants, Dave Castilloux a affronté les plus grands noms de la boxe, tant au Canada qu'aux États-Unis. Mais selon Roger Duval, l'un des plus grands connaisseurs de boxe de l'époque à Montréal, il n'a pas fait fortune, « étant né 50 ans trop tôt. »

Après avoir perdu son dernier combat par décision en huit rounds au Stade Exchange contre Gaby Ferland le 26 juillet 1948, Dave Castilloux prend une retraite bien méritée. Il travaille ensuite comme pointeur au CNR avant de prendre sa pension.

Les années 1982 à 1984 l'ont durement éprouvé, à cause surtout de la perte successive de son épouse Isabelle, sa fille Liette et son frère Philippe. Son fils Pierre est demeuré près de lui.

Dave Castilloux, un nom que les vieux amateurs de boxe ne sont pas prêts d'oublier et qui lui ont rendu hommage en mai 1983 par l'entremise de la Commission athlétique de Montréal.




 


  •