Biographie de: VILLENEUVE, Gilles

Naissance : 18 janvier 1950 à Berthierville, Québec
Décès : 8 mai 1982 à Zolder, Belgique
Intronisation : 1991
Discipline : Course automobile
Catégorie : Athlète


Gilles Villeneuve, un nom synonyme de persévérance, d'habilité et de performance. Encore aujourd'hui, il reste un idéal pour les jeunes aspirants pilotes automobile et toujours sujet d'admiration des amateurs de couse tant italiens que québécois.

Ses premiers pas en compétition, il les a faits en motoneige. Déjà, il remporte quelques championnats tout en acquérant l'expérience de la conduite.

En 1973, à sa première saison en course automobile, il gagne le championnat du Québec de Formule Ford et le titre de recrue de l'année. L'année suivante, il passe à la Formule Atlantique où s'affrontent des pilotes très expérimentés. Il tarde à s'imposer. Par manque de ressources matérielles et financières, il ne peut que difficilement rivaliser sur le circuit. Grâce à sa persévérance, il réussit à convaincre des commanditaires de le soutenir.

À sa troisième saison, son immense talent éclate au grand jour. Il remporte neuf des dix courses de la saison en Formule Atlantique. Une année extraordinaire, qui lui sert de tremplin pour accéder à son rêve, la Formule Un.

L'année suivante, il le réalise, quatre ans seulement après avoir pris le volant pour la première fois en course automobile. La suite est connue : une course avec l'équipe McLaren et 66 avec la réputée équipe Ferrari à laquelle il est toujours resté fidèle.

Ses réalisations sont impressionnantes : six victoires en 67 courses en Grand Prix de Formule Un, deuxième rang au championnat du monde de Formule Un à sa deuxième saison. Plusieurs le considèrent encore aujourd'hui, comme le meilleur ambassadeur du Québec dans le monde.

Ce qui importait pour lui, c'était d'être le meilleur mais dans un esprit sportif et avec un grand respect de ses adversaires.

L'un de ses coéquipiers, Jody Sheckter, a dit de lui : « Gilles a été l'un des coureurs les plus rapides de la course automobile. Sans doute voulait-il gagner, mais sa vision d'une épreuve sportive lui défendait de penser au championnat ou même à la victoire. Marquer au dossier le meilleur temps lors de chaque tour de piste lui importait davantage. Son profond désir, faire en sorte que l'on sache qu'il était le coureur le plus rapide. »

Homme de grande simplicité, de réflexion et de calme, Gilles Villeneuve a sûrement autant conquis le cœur des amateurs par sa personnalité que par ses prouesses. Derrière son casque rouge, on pouvait voir la détermination dans ses yeux.

Malheureusement, Gilles Villeneuve a frappé le mur le 8 mai 1982 à Zolder lors d'une séance de qualification en vue du Grand Prix de Belgique. Un événement à jamais gravé dans la mémoire des Québécois. Il avait 32 ans. Il aura vécu intensément, à sa manière et aura tout donné au sport qu'il adorait.




 


  •