Biographie de: HARVEY C.M., Pierre

Naissance : 24 mars 1957 à Rimouski, Québec
Intronisation : 1991
Disciplines : Cyclisme et ski de fond
Catégorie : Athlète


Avant de connaître du succès sur le circuit de la Coupe du monde en ski de fond, Pierre Harvey fait sa marque en cyclisme. À seize ans, il prend part à sa première compétition à vélo. Il gagne le Tour de l'Abitibi en 1975 et l'année suivante, il remporte le championnat canadien. Sa détermination et sa persévérance l'amènent aux Jeux olympiques de Montréal où il termine 24e lors de l'épreuve individuelle sur route de 180 km. Il poursuit sur sa lancée et gagne une médaille d'argent lors des Jeux du Commonwealth en 1978. Deux ans plus tard, il est sélectionné sur l'équipe canadienne pour les Jeux de Moscou. Comme bien d'autres sacrifiés, il devient malgré lui, un des boucs émissaires du boycottage de ces Jeux par le Canada.

« Ensuite, je me suis décidé à passer au ski de fond. Je pensais qu'au Canada, pays nordique, les athlètes devaient connaître plus de succès dans les sports d'hiver. L'entraînement était cependant exigeant : au moins trois heures par jour, pour un total de 1000 heures par année. » (1)

L'entraînement paie ses dividendes alors qu'il remporte le titre de champion canadien à sept reprises dans cette discipline. En dix participations au championnat, il récolte un total impressionnant de 31 médailles, dont 22 d'or, cinq d'argent et quatre de bronze. Au niveau international, il devient le premier Canadien à récolter des points en Coupe du monde.

Il prend part à 50 épreuves sur le circuit mondial. En mars 1987, il signe sa première victoire à Falun, en Suède, lors du 30 km en style libre. Il récidive au même endroit l'année suivante au 30 km classique et inscrit également une victoire en 50 km classique à Oslo en Norvège.

En 1984, il devient le premier Canadien à prendre part à deux olympiades la même année. Il participe alors aux Jeux d'hiver de Sarajevo et aux Jeux d'été de Los Angeles où il renoue pour la dernière fois avec le cyclisme sur route.

Les années 1987 et 1988 sont les plus satisfaisantes pour lui alors qu'il mérite respectivement la septième et sixième place au classement de la Coupe du monde. Défavorisé dans un sport trop souvent associé au dopage, il prononce le serment de l'athlète aux Jeux olympiques de Calgary où il prend part à quatre épreuves.

L'ingénieur originaire de Rimouski est nommé à deux reprises Athlète amateur par excellence au Québec (1981 et 1987) et Athlète par excellence en ski de fond par le Club Médaille d'or (1986 et 1987). Il reçoit également le prix Cinq Étoiles Seagram à titre d'athlète par excellence au Canada en 1987. La même année, il devient Lauréat du prix Maurice-Richard, attribué par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

En 1988, Pierre Harvey devient Membre de l'Ordre du Canada et est également intronisé au Temple de la renommée du cyclisme québécois en 1989. Au fil des ans, on lui attribue plusieurs mentions et trophées provenant de l'Association canadienne de ski et de Ski-Québec telle son intronisation au Temple de la renommée du ski canadien en 1992. Enfin, en 2006, il est admis au Temple de la renommée olympique du Canada.

Très impliqué dans le sport au pays après sa carrière élite, il fut directeur du Centre national d'entraînement de ski de fond de l'est du Canada de 1993 à 2001. Depuis 2003, il siège au conseil d'administration du Centre canadien pour l'éthique dans le sport. En 1998, les Éditions de l'Homme publient le Guide de mise en forme, réalisé sous sa direction.

Cherchant toujours à s'améliorer, Pierre Harvey demeure un grand modèle d'intégrité, de détermination et de réussite. Trop souvent ses performances ont été sous-estimées par la presse sportive qui jugeait l'athlète sur les résultats en termes de positionnement au fil d'arrivée plutôt que sur la qualité de l'effort donné.

Paul Foisy, mars 2009

(1) Les chemins de l'excellence. Sous la direction de Vicky Villagos, Éditions du Trécarré, 2004, p.64.




 


  •