Biographie de: CÔTÉ, Gérard

Naissance : 28 juillet 1913 à Saint-Barnabé-Sud, Québec
Décès : 13 juin 1993 à Saint-Hyacinthe, Québec
Intronisation : 1991
Discipline : athlétisme
Catégorie : athlète


Dans les années ‘30, la course à pied professionnelle jouissait d'une grande popularité. Plusieurs se souviennent encore des exploits du coureur Gérard Côté. Toute sa carrière, il a porté avec fierté les couleurs de Saint-Hyacinthe aux quatre coins du monde.

En s'entraînant à la boxe, il découvre par hasard les bienfaits de la course d'endurance. Grâce à des sessions de longues distances, il développe ses qualités aérobics qui lui permettront de s'imposer dès sa première course en 1931.

La crise économique ne crée pas les conditions idéales pour favoriser la compétition et les gouvernements ne sont pas prêts à investir dans la formation des athlètes amateurs. En aucun moment de sa carrière, Gérard Côté ne s'est consacré uniquement au sport. Malgré un équipement rudimentaire et un programme d'entraînement intuitif plutôt que scientifique, il atteint le sommet de sa forme à l'aube des années 1940.

Au printemps de 1940, il remporte en un temps record la première de ses quatre victoires au marathon de Boston. À l'automne de la même année, il inscrit la première de ses trois victoires au marathon de New York, considéré alors comme le championnat des États-Unis. Suite de ses exploits, Gérard Côté devient une vedette internationale.

Il est choisi meilleur athlète du Canada par les chroniqueurs sportifs de tout le pays et reçoit les trophées : Lou-Marsh (meilleur athlète canadien), Norton-Crow (meilleur athlète amateur canadien), Jos-Catarinich (meilleur athlète canadien-français) et Leslie-Davis (meilleur athlète sur piste).

Malheureusement, la Deuxième Guerre mondiale empêche la tenue des Jeux olympiques de 1940 et 1944 alors que Gérard Côté est au summum de ses possibilités. Son séjour dans l'armée canadienne en 1945 le conduit en Europe où il remporte plusieurs marathons en Angleterre et en Hollande.

En 1948, il sort victorieux du premier marathon annuel de l'hémisphère occidental à Los Angeles. La même année, il participe finalement aux Jeux olympiques de Londres et est également représentant du Canada aux Jeux de l'Empire de 1950 en Nouvelle-Zélande et à ces mêmes Jeux, à Vancouver en 1954.

La glorieuse carrière de Gérard Côté se poursuit jusqu'en 1956. En vingt-cinq ans, il accumule 114 victoires en 261 courses auxquelles il a participé. En marathon, il a pris la première place 24 fois en 89 départs, terminé 14 fois au 2e rang et 13 fois au 3e rang. Il s'est classé pas moins de 77 fois dans les dix premières positions.

Gérard Côté a été champion canadien à quatre reprises. En 1955, il est élu au Temple de la renommée des sports du Canada. Le 19 décembre 1988, par décret, il devient Chevalier de l'Ordre national du Québec puis en août 1990, est nommé membre de l'Ordre du Canada. Gérard Côté est né à Saint-Barnabé-Sud en 1913.

À l'été de 1990, à 77 ans, il porta joyeusement le flambeau pour rallumer la vasque olympique des Jeux de Montréal 1976. C'était à l'occasion d'une cérémonie spéciale commandée par la Régie des installations olympiques (RIO) pour annoncer la création du Panthéon des sports du Québec.




 


  •