Biographie de: CARTER, Gary

Naissance : 8 avril 1954, Culver City, Californie
Décès : 12 février 2012
Intronisation : 2013
Discipline : Baseball
Catégorie : Athlète
 
 
Né le 8 avril 1954 à Culver City en Californie, Gary Edmund Carter est choisi par les Expos de Montréal au troisième tour du repêchage amateur de 1972. Après avoir joué en 1973 avec les Carnavals de Québec et dans le baseball AAA en 1974, Carter fait le saut dans les Grandes ligues avec Montréal à la fin de la saison 1974. On l’utilise comme receveur suppléant mais également au champ extérieur. Il termine deuxième au scrutin de la recrue de l’année en 1975 et obtient le poste de receveur régulier des Expos lors de la saison 1977.

Commence alors une carrière derrière le marbre hors du commun. En 1977, il cogne 31 circuits et fait produire 84 points en plus de maintenir une moyenne au bâton de .284. Son enthousiasme sur le losange le rend populaire auprès des partisans des Expos qui le surnomment « le Kid ». En 1980, il termine deuxième pour l’obtention du titre de joueur le plus utile de la Ligue Nationale en vertu de ses 29 circuits et ses 101 points produits. Après une saison de rêve en 1984 où il frappe 27 circuits et où il obtient un sommet personnel de 106 points produits, la direction des Expos, l’échange au Mets de New York.

À sa première saison avec les Mets, il termine troisième au scrutin du joueur le plus utile de la Ligue en plus d’aider sa nouvelle équipe à  remporter le championnat de la Ligue nationale puis la Série mondiale, la seule de sa carrière. Des maux de genoux chroniques lui font perdre son efficacité au bâton et en 1989 il est libéré par les Mets. Il trouve du boulot auprès des Giants de San Francisco en 1990 et des Dodgers de Los Angeles en 1991 et retourne finalement jouer une dernière saison avec les Expos avant de prendre sa retraite à la fin de la saison 1992, sa douzième avec l’équipe.

Carter est avec Johnny Bench le meilleur receveur de sa génération. Au court d’une carrière de 19 saisons, il remporte trois gants dorés, frappe 324 circuits et participe au match des étoiles 11 fois. Il est nommé joueur le plus utile de cette classique deux fois. Il est élu au temple de la renommé du baseball en 2003, seulement le 14e receveur de l’histoire à être honoré de la sorte. Atteint d’un cancer au cerveau, il décède le 16 février 2012 à l’âge de 57 ans. L’année suivante, la ville de Montréal l’honore en donnant son nom au terrain de baseball du Parc Ahuntsic.

- Patrick Carpentier, historien spécialisé en baseball.
 




 


  •