Biographie de: STASTNY, Peter

Naissance : 18 septembre 1956, Bratislava, Tchécoslovaquie
Intronisation : 2013
Discipline : Hockey
Catégorie : Athlète


Peter Stastny a été l'un des joueurs offensifs des plus dominants de la Ligue nationale de hockey (LNH) ; au cours des années 1980, il a été le deuxième joueur le plus productif du circuit après le légendaire, Wayne Gretzky. Au moment de sa retraite en 1995, Peter était le meilleur pointeur européen avec 450 buts et 1 239 points en 977 matchs avec les Nordiques de Québec, les Devils du New Jersey et les Blues de Saint Louis.

Alors que l’équipe nationale de Tchécoslovaquie disputait un tournoi à Innsbruck en 1980, Peter Stastny et son frère Anton prirent la décision de passer à l’Ouest. Leur arrivée à Québec est le résultat d’une opération spectaculaire orchestrée et dirigée de main de maître par Marcel Aubut et son équipe. Une décision qui changera la vie de Peter et qui aura un impact important sur la destinée des Nordiques de Québec.

De plus, en fuyant sa Tchécoslovaquie natale pour jouer dans la LNH, il a déclenché une vague, qui a fait que plusieurs joueurs européens se sont joints à la Ligue nationale, changeant à jamais le visage du hockey nord-américain.

Sa première saison a été la plus difficile, avoue Peter. Peu habitué au grand nombre de matchs joués et à l’intensité du jeu dans la LNH, il était épuisé à Noël. Par contre, la pause du match des étoiles de 1981 arrive à point et il connaît un regain d’énergie, dès lors, son jeu dans la seconde moitié de la saison a été phénoménal. Au cours de deux matchs consécutifs contre Vancouver et Washington, lui et son frère Anton ont amassé un total combiné de 28 points. Les 16 points qu’ils ont marqués dans le match contre Washington demeurent toujours comme un record pour une partie sur la route. Stastny a conclu sa saison inaugurale avec 39 buts et 109 points, il a été nommé recrue par excellence de la LNH et se voyait attribuer le trophée Calder.

Sa deuxième saison, avec 46 buts et 139 points, a été la plus productive de sa carrière. Peter connaîtra au total sept saisons, dont six consécutives, de 100 points ou plus dans la LNH. Celui qui a été l’un des principaux acteurs de la rivalité Canadiens-Nordiques, mena la formation québécoise à deux finales d’association et deux victoires des siens (en 1982 et en 1985) sur Montréal en séries éliminatoires.

Sur la scène internationale, Peter Statsny fut un joueur accompli. Il représenta la Tchécoslovaquie à la coupe Canada en 1976 et aux Jeux olympiques de Lake Placid en 1980. Il fut double médaillé d'or (1976, 1977) et double médaillé d'argent (1978, 1979) aux championnats du monde de hockey. Après avoir fui la Tchécoslovaquie en 1980, Peter obtint la citoyenneté canadienne et participa à la coupe Canada en 1984, qu'il remporta. De plus, il participa aux Jeux olympiques de Lillehammer en 1994 pour la Slovaquie.

En 1998, Peter Stastny a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en même temps que son ancien coéquipier et membre du Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec, Michel Goulet.

La plus grande fierté de Peter est et sera toujours sa famille : son épouse Darina et leurs quatre enfants : Katarina, Yan, Kristina et Paul. Les deux garçons, Paul et Yan, ont suivi les traces du paternel et font carrière au hockey, Paul évoluant avec l’Avalanche du Colorado depuis 2006. Notons que Paul et Yan, nés à Québec et ayant grandi à Saint Louis, ont représenté les États-Unis sur la scène internationale. La famille est donc la première famille de hockey qui a la distinction d’avoir représenté quatre pays différents (Tchécoslovaquie, Canada, Slovaquie et les États-Unis) sur la scène internationale.

De dire notre intronisé, « Québec occupera toujours une place spéciale dans mon cœur. Mes quatre enfants sont nés ici et nous avons créé des amitiés pour la vie et des souvenirs incroyables dans cette ville merveilleuse. Je serai toujours chez moi à Québec. »

Homme de principe et grand leader, Peter Stastny est aujourd’hui député de la Slovaquie au parlement européen à Bruxelles et il continue d’être impliqué dans le hockey, avec l’équipe nationale slovaque.




 


  •