Biographie de: OUELLETTE, Caroline

Naissance : 25 mai 1979 à Montréal
Intronisation : 2021
Discipline : Hockey
Catégorie : Athlète


Caroline Ouellette a commencé à donner ses premiers coups de patin et à manier la rondelle à une époque où le hockey féminin organisé n’en était qu’à ses débuts. D’ailleurs, quand sa mère Nicole lui a fait cadeau de ses premiers patins de hockey, son père doit l’inscrire dans une ligue pour les garçons où elle fut pendant de nombreuses années, la seule fille.

Toute sa carrière, quelle que soit la scène sur laquelle elle évolue, est synonyme d’excellence. Et c’est surtout au sein de la formation d’Équipe Canada, dont elle a été un pilier pendant 15 années, qu’elle va connaître ses plus grands succès.

De 1999 à 2014, avec la formation nationale, elle amassa 84 buts et 234 points en 205 matchs. Des statistiques qui la place au troisième rang de tous les temps chez les joueuses canadiennes.

Son palmarès aux Jeux olympiques d’hiver est parfait; quatre participations et quatre médailles d’or. La formation canadienne, dont elle fut assistante capitaine en 2010 et capitaine en 2014, fut championne olympique à Salt Lake City en 2002, à Turin en 2006 à Vancouver en 2010 et à Sotchi en 2014. Ouellette est l’une des cinq athlètes dans l’histoire de l’Olympisme ayant récolté quatre fois l’or dans la même épreuve lors de quatre éditions consécutives des Jeux olympiques d’hiver.

Aux championnats du monde, Caroline Ouellette remporta six fois la médaille d’or (1999, 2000, 2001, 2004, 2007 et 2012) et six fois la médaille d’argent (2005, 2008, 2009, 2011, 2013, 2015). En 2012, elle a inscrit le but en or lors de la période de prolongation assurant le titre aux Canadiennes.

Toujours avec la formation nationale, elle ajouta huit médailles d’or (1999, 2001, 2002, 2005, 2006, 2007, 2009 et 2010) et quatre d’argent (2003, 2008, 2011, 2012) à la Coupe des Quatre Nations.

Ouellette fut aussi une joueuse chevronnée dans la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) où elle d’aligna avec les Stars de Montréal qui deviendront Les Canadiennes de Montréal. En sept saisons, de 2008-2009 à 2015-2016, elle mena Montréal à trois conquêtes de la Coupe Clarkson (2009, 2011 et 2012), étant nommé la joueuse par excellence de la compétition en 2009 et 2012. De plus, lors de la campagne 2010-2011, Ouellette fut la meilleure marqueuse de la ligue avec 71 points en 29 rencontres.

Récipiendaire du Prix Femmes de mérite 2014 du Y des Femmes. Récipiendaire du trophée Angela James, décerné à la meilleure marqueuse de la LCHF (2011). En septembre 2010, on renommait l’une des deux patinoires du Centre Étienne-Desmarteau en son honneur.