Biographie de: HEYMANS, Émilie

Naissance : 14 décembre 1981 à Bruxelles
Intronisation : 2016
Discipline : Plongeon
Catégorie : Athlète


Émilie Heymans a marqué l’histoire du plongeon au Québec et au Canada avec sa récolte de quatre médailles remportées dans le cadre des Jeux olympiques.

La blonde athlète aux yeux bleus est devenue la première plongeuse au monde à monter sur le podium lors de quatre éditions consécutives des Jeux olympiques d’été.

La récolte d’Émilie se lit comme suit : médaille d’argent aux Jeux olympiques de 2000 à Sydney en compagnie d’Anne Montminy dans l’épreuve de plongeon synchronisé à la tour de 10 mètres; médaille de bronze aux Jeux de 2004 à Athènes avec Blythe Hartley à la tour de 10 mètres; médaille d’argent au concours individuel à la tour de 10 mètres aux Jeux de 2008 à Pékin et, enfin, médaille de bronze au tremplin de 3 mètres synchro en compagnie de Jennifer Abel aux Jeux de 2012 à Londres.

Émilie Heymans a vu le jour le 14 décembre 1981 à Bruxelles en Belgique. Elle a immigré au Canada avec sa famille dès l’année suivante.

Elle a tout d’abord pratiqué la gymnastique, mais étant jugée trop grande de taille pour ce sport et sous les recommandations de ses entraîneurs, elle s’est tournée vers le plongeon avec beaucoup de succès.

Sa progression a été fulgurante. En 1997, Émilie Heymans a remporté le championnat du monde junior et deux ans plus tard, elle est revenue des Jeux panaméricains de Winnipeg avec une médaille d’or au cou. Sa carrière a alors pris son envol et Émilie s’est rapidement imposée au sein de l’élite mondiale.

Aux championnats du monde en 2003 à Barcelone, elle a décroché une médaille d’or à la tour et elle a aussi mérité deux médailles d’argent lors des championnats mondiaux de 2009 à Rome, alors qu’elle a bien fait la transition vers le tremplin de 3 mètres, et en 2011 à Shanghai, quand elle a formé un tandem avec Jennifer Abel.

Aux Jeux panaméricains, Émilie Heymans totalise quatre médailles d’or et deux d’argent tandis qu’aux Jeux du Commonwealth, elle a grimpé cinq fois sur le podium.

Malgré sa nature timide, Émilie Heymans était reconnue pour être une fonceuse et elle n’a pas hésité à effectuer un important changement d’entraîneur au cours de sa carrière, soit en 2005, lorsqu’elle s’est associée à Yihua Li, au club de Pointe-Claire. Cela avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque mais ce fut bénéfique pour sa carrière.

Compétitrice hors pair, elle a su surmonter des périodes difficiles et elle représente un modèle de détermination pour tous les jeunes.

Après avoir terminé ses études en commercialisation de la mode à l’École supérieure de Montréal en 2011, Émilie Heymans a lancé sa propre collection de maillots de bain, qui est vite devenue populaire auprès des plongeuses et des nageuses.

Cette jeune femme d’affaires est aussi une fière maman de deux filles.

Émilie Heymans s’implique dans diverses causes, notamment au sein de Fibrose kystique Québec, et elle a joué avec grand plaisir le rôle d’ambassadrice lors de la dernière finale provinciale des Jeux d’été du Québec à Montréal.

Pierre Durocher




 


  •