Biographie de: WURTELE, Rhona

Naissance : 21 janvier 1922 à Montréal, Québec
Intronisation : 2012
Discipline : Ski alpin
Catégorie : Athlète


Au sommet de leur art dans les années ’40 et ‘50, les jumelles Rhona et Rhoda Wurtele - âgées de 90 ans - ont été privées d’une participation en ski alpin aux Jeux olympiques d’hiver de 1940 et 1944, alors que sévissait la Seconde Guerre mondiale.

En 1948, à 26 ans, elles furent présentes à la reprise des Jeux, à Saint-Moritz, en Suisse. Seules membres de l’équipe féminine de ski du Canada, elles ont joué de malchance. Rhoda n’a pu braver les pentes en raison d’une blessure subie à l’entraînement. Sa jumelle Rhona - son aînée d’à peine 10 minutes, ne l’a pas eu plus facile. « J’ai reçu un débris de ski sur la tête à l’entraînement. Il s’ensuivit une infection et, avec le peu d’expérience que j’avais des pistes européennes, je me suis fracturé une cheville en descente, traversant néanmoins la ligne d’arrivée au 37e rang. »

Quelques semaines plus tard, après avoir été libérée d’un plâtre, sa sœur Rhoda se hissa sur la 3e marche du podium en descente, à Chamonix. « J'ai fait 9e en slalom à Oslo, en 1952, et obtenu six podiums cette saison-là en Norvège, en Suisse et en Autriche. »

De 1942 à 1956, Rhona compila une fiche de 36 victoires, 5 deuxièmes et 6 troisièmes places en compétitions nationales et internationales; et Rhoda présenta un dossier de 58-15-3, entre 1942 et 1959. Coïncidence, Maurice Richard amorçait aussi sa glorieuse carrière avec les Canadiens en 1942, et il n’était pas rare que les sœurs jumelles partagent les manchettes avec le racé « Rocket ».

Natives de Saint-Lambert, les talentueuses skieuses ont grandi à Westmount et ont fait leur apprentissage sur les pentes de Saint-Sauveur où elles ont enseigné le ski à des milliers de jeunes skieuses et de femmes aux clubs Ski Jays et Twinski, pendant plusieurs décennies, entre 1962 et 2011.

Les sœurs Wurtele ont été conjointement deuxièmes de l’édition 1946 du trophée Lou-Marsh, adjugé à l’athlète canadien de l’année. Rhona fut, cette année-là, la première canadienne à signer une double victoire aux Championnats des États-Unis, en slalom et au combiné. Un an plus tard, les mêmes honneurs ont été l’apanage de Rhoda.

Les deux sœurs ont accédé au U.S. National Ski Hall of Fame, aux Temples de la renommée des musées du ski des Laurentides et de Québec et au Temple de la renommée du musée du ski canadien.

« C’est gratifiant, valorisant et super excitant d’être aussi admises au Panthéon des sports du Québec. C’est tout simplement merveilleux ! Ayant grandi ici dans le succès, nous avons pu inspirer des milliers de jeunes dans la pratique d’une saine détente. »

Dotées d’un magnifique sens de l’humour, elles mordent encore avec enthousiasme dans la vie. Elles pratiquent le golf et la marche. Adeptes des sports extrêmes, elles ont jusqu’à tout récemment fait du bobsleigh, du bungee et du parapente… à 86 ans.

Rhoda a détenu des records québécois d’athlétisme et représenté le Canada aux Jeux du Commonwealth. Marathoniennes et tenniswomen, les sœurs jumelles ont aussi joué au baseball, nagé, plongé, sauté à skis. On les a aussi proclamées « Femmes de mérite ».

Pour en savoir davantage sur leur vie palpitante, consultez Sans limites : la vie exceptionnelle des jumelles Rhona et Rhoda Wurtele, olympiennes et pionnières du ski au Canada, adaptation française de l’œuvre de l’auteur Byron Rempel par Michelle Tisseyre, fille de la grande dame du même nom qui a brillamment marqué les débuts de la télévision au Québec.

- Marcel Gaudette




 


  •