Biographie de: SALÉ, Jamie

Naissance : 21 avril 1977 à Red Deer, Alberta
Intronisation : 2012
Discipline : Patinage artistique
Catégorie : Athlète


Médaillés olympiques en couple aux Jeux d’hiver 2002 à Salt Lake City; également sur la plus haute marche du podium aux Championnats du monde 2001, à Vancouver, et aux Championnats des quatre continents, à Osaka au Japon en 2000 et à Salt Lake City en 2001, Jamie Salée et David Pelletier occupent une place de choix au palmarès international des légendes sportives.

Récipiendaires du trophée Lou Marsh en 2001, intronisés au Temple de la renommée de Skate Canada en 2008, au Temple de la renommée olympique du Canada en 2009 et au Panthéon des sports canadiens, le 18 octobre dernier à Calgary, voilà que le Panthéon des sports du Québec déroule le tapis rouge devant deux des plus valeureux patineurs artistiques de l’histoire.

« Jamie et moi sommes honorés. Jamais, nous n’avions pensé nous retrouver ici un jour. Pour en avoir vécu l’expérience, nous savons que le sport peut inspirer, influencer et inciter les jeunes à se dépasser. Nous espérons, en toute humilité, avoir pu en motiver plus d’un par notre exemple et nos succès », souligne David Pelletier natif de Saybec, dans la Vallée de la Matapédia. « Je conserve aussi un excellent souvenir de la médaille d’argent gagnée à 13 ans aux Jeux du Québec, à Saint-Jérôme. J’ai adoré pleinement cette expérience. »

« Nous sommes reconnaissants du privilège qui nous est donné et qui nous propulse dans l’histoire du sport au Québec », souligne Jamie Salé, une Albertaine venue s’entraîner à Saint-Léonard au printemps 1998, sous la férule de Richard Gauthier, convaincu qu’elle serait la partenaire idéale pour David Pelletier.

« Je suis devenu un véritable athlète lorsque j’ai commencé à patiner avec Jamie. Je n’avais jamais rencontré quelqu’un avec autant de charisme et de charme. J’ai toujours su que j’avais la meilleure patineuse de couple au monde… et plusieurs m’enviaient.

Malgré ses 5'1’’, Jamie savait me tenir tête. Je n’ai jamais rencontré une personne de 105 livres avec autant de cran et de caractère », dit-il de celle qui lui a donné un fils, Jesse, maintenant âgé de 5 ans.

« J’avoue aussi avoir été chanceuse d’avoir un partenaire de la trempe de David. Il était le meilleur. Je n’oublierai jamais ce désir de vaincre qui nous animait et cette passion que nous partagions pour ce sport, uniquement axée sur la performance. »

Au fil de leur carrière d’une quinzaine d’années, ce couple a aussi gagné le Grand Prix de patinage artistique de l’International Skating Union (ISU), en 2001 à Kitchener, et l’or des Championnats canadiens, de 2000 à 2002, obtenant six notes parfaites de 6,0 en 2000.

Cette association très fructueuse s’est poursuivie chez les professionnels à l’issue des Jeux olympiques, en donnant plus de 650 spectacles au fil de la dernière décennie.

Aux J.O. de 2002, une désagréable surprise attendait David et Jamie. Plus d’un avaient la certitude de les voir médaille d’or au cou, suite à un programme long sans-faute sous la musique « A Love Story ». Mais, le couple fut classé deuxième, derrière leurs principaux rivaux, les Russes Berezhnaya-Sikharulidze.

La Fédération internationale de patinage artistique découvrit que la juge française avait été influencée pour favoriser le couple russe et décida d’attribuer aussi aux Canadiens une médaille d’or lors d’une cérémonie spéciale.

Remportée dans la controverse, cette médaille d’or leur a apporté une popularité sans précédent.

- Marcel Gaudette




 


  •