Biographie de: AMYOT, Jacques

Naissance : 13 novembre 1924 à Québec, Québec
Intronisation : 1993
Discipline : Natation
Catégorie : Athlète


Le 23 juillet 1955, Jacques Amyot marque l'histoire du sport au Québec en étant le premier à traverser le lac Saint-Jean à la nage. Malgré de forts vents et plusieurs averses, le nageur parcourt la distance entre la plage Vauvert, située à l'embouchure de la Péribonka, et la ville de Roberval (26 km) dans un temps de 11 h 48 min.

La réussite de cet exploit n'est pas fortuite, mais survient grâce à l'entraînement, le travail et la discipline. L'année précédente, Jacques Amyot avait nagé la distance entre Sainte-Anne-de-Beaupré et Québec. Puis, quelques mois après son exploit au lac Saint-Jean, il devient le seul à réussir à faire le tour de l'Ile d'Orléans à la nage, une distance d'environ 80 kilomètres.

En 1956, toujours prêt à relever les défis, Amyot devient le premier Canadien à traverser la Manche entre la France et l'Angleterre. Il réalise cette performance dans un temps de 13 h 02 min. Le 29 août 1975, à l'âge de 50 ans, il refait le périple et s'inscrit comme étant celui qui a réussi deux traversées avec le plus long laps de temps entre les deux, soit 19 ans.

Entre ses deux exploits européens, il poursuit sa carrière de nageur de fond en multipliant les prouesses et les records. Il franchit, entre autres, la distance Neuville-Québec à plusieurs reprises. Il est également de retour au lac Saint-Jean en 1959, 1962 et lors de la 20e traversée en 1974. Au cours de sa carrière, il remporte huit titres nationaux chez les maîtres-nageurs et fait également sa marque en dans les différentes disciplines du ski au cours des années 1940 et 1950.

Le 30 juillet 1989, la Traversée internationale du lac Saint-Jean salue sa contribution en dévoilant un monument à son effigie sur le quai municipal de Roberval.

Ce premier honneur est suivi par son intronisation au Temple de la renommée des sports du Québec en 1993. Deux ans plus tard, l'International Swimming Hall of Fame de Fort Lauderdale le consacre « Honor Swimmer » pour ses réalisations à la nage en eau libre. En 1998, il est intronisé au Temple de la renommée de la natation québécoise dans la catégorie Athlète avec le titre de Maître de Québec Saison 1998. Deux ans plus tard, Natation Canada reconnaît sa contribution au sport de la natation au Québec. Enfin, en 2001, il est fait Chevalier de l'Ordre national du Québec.

- Paul Foisy, août 2010




 


  •