Biographie de: VÉZINA, Georges

Naissance : 21 janvier 1887 à Chicoutimi, Québec
Décès : 26 mars 1926
Intronisation : 1991
Discipline : Hockey
Catégorie : Athlète


Georges Vézina est né à Chicoutimi le 22 janvier 1887. Il n'a évolué que pour deux équipes: celle de Chicoutimi dans une ligue intermédiaire senior et pour les Canadiens de Montréal, de 1910 à 1925. C'est Jos Catarinich qui le découvre.

Georges Vézina a disputé « dans les grands clubs », comme on disait à l'époque, 328 rencontres entre les années 1910-11 et 1925-26. Il a conservé une moyenne de 3,28 buts en saison et 2,78 en séries éliminatoires. Il aura été de la conquête de deux coupes Stanley en 116 et 1924.

De Georges Vézina, surnommé le « concombre », on disait qu'il avait une façon bien particulière de garder les buts. Selon les règlements de l'époque, les gardiens n'avaient pas le droit de se jeter par terre ou de faire des passes à leurs coéquipiers. Vézina bloquait alors les lancers avec ses bras, ses jambes et son corps avec une facilité que lui seul pouvait expliquer et dirigeait ainsi les retours à ses joueurs.

« Un jour, raconte l'un de ses amis de Chicoutimi, il a bloqué quatre ou cinq tirs successifs. À un certain moment, comme s'il avait été ennuyé par une telle fusillade, il a simplement retourné le dernier lancer chez les spectateurs ».

Il a été le premier citoyen de la ville de Chicoutimi à la mettre en évidence grâce à ses exploits sportifs. En signe d'admiration et de reconnaissance sans doute, la ville a donné son nom à son centre sportif en 1965.

Habile menuisier, Vézina travaillait chaque été à son atelier. Une année, un copeau de bois l'atteint à un œil. Le gardien n'en était alors qu'au début de sa glorieuse carrière avec les Canadiens. Il a alors convenu avec son médecin, Georges-William Tremblay, de ne jamais dévoiler ce secret.

Ce n'est que plusieurs années plus tard, après sa mort, que son épouse le révéla : « Il ne voyait presque plus de cet œil, mais jamais il ne s'en est plaint,» raconta son épouse. On peut retrouver trace de cette entrevue donnée par madame Vézina aux Archives nationales de Chicoutimi.

Georges Vézina a disputé son premier match avec les Canadiens le 31 décembre 1910 et son dernier, le 29 novembre 1925 contre l'équipe de Pittsburgh à l'amphithéâtre Mont-Royal. À la fin du premier tiers de cette dernière partie, il s'affaissa et ne revint jamais sur la glace. Il n'avait accordé aucun but durant cette période qui avait été très longue. Le gardien souffrait alors d'une forte fièvre.

Le 3 décembre, on diagnostiqua une tuberculose avancée, des suites de la grippe espagnole. Il s'est éteint le 26 mars suivant à l'âge de 36 ans. Dix ans auparavant, presque jour pour jour, il avait remporté sa première coupe Stanley.

Depuis 1926, un trophée porte son nom et est bien sûr réservé aux gardiens de buts. Entre 1926 et 1982, le trophée Georges-Vézina soulignait les performances d'un gardien ayant alloué le moins de buts en saison. Depuis la saison 1982-1983, il est attribué au meilleur gardien de buts sélectionné par les directeurs gérants de la LNH.




 


  •