Biographie de: MORRIS, Alwyn

Naissance : 22 novembre 1957 à Wakefield, Québec
Intronisation : 1991
Discipline : Canoë-kayak
Catégorie : Athlète


L'histoire qui se cache derrière les médailles remportées par Alwyn Morris aux Jeux de Los Angeles en 1984 est un véritable hommage au sport amateur. Cette histoire démontre le courage d'un véritable olympien et les efforts déployés pour toujours se surpasser. Alwyn Morris, d'origine autochtone, est né en 1957 et a travaillé fort pour devenir un athlète de classe mondiale.

Depuis qu'il a joint, à 15 ans, l’Onake Paddling Club de sa communauté à Kahnawake, Alwyn Morris est devenu l’un des plus grands spécialistes de canoë-kayak de l'histoire sportive canadienne. Ses succès, certes valorisants, mettent en lumière la particularité des défis auxquels il a du faire face.

De son milieu largement assimilé au style de vie des canadiens, quelques activités seulement se présentaient pour assurer le développement personnel des autochtones. L'opportunité du sport amateur, Alwyn Morris l'a vite découverte. Pour lui, le choix de quitter sa région était le seul qui s'imposait pour poursuivre son entraînement et progresser dans son sport. Malgré les inévitables sacrifices, il s'est isolé et a fait face aux inévitables préjugés envers ses origines.

Une longue liste d'exploits personnels témoigne de sa persévérance et de son courage. Membre de la délégation canadienne dans trois Jeux olympiques (1980, 1984 et 1988), il a été champion canadien en K-1 entre 1980 et 1985. Le canoéiste a remporté les médailles d'argent et de bronze aux championnats du monde de 1982 et 1988. Son plus grand coup de pagaie, il l'a donné en 1984 lors des Jeux de Los Angeles alors qu'il a décroché l'or au 1000 mètres et le bronze au 500 mètres en K-2.

Alwyn Morris a reçu le prix Tom-Longboat en 1977 et 1985. En 1984, il a été nommé Athlète de l'année au Québec alors qu'en août de la même année, il était désigné Athlète du mois au Canada par les fédérations sportives canadiennes. En 1985, il a été élu membre de l'Ordre du Canada.

Après un séjour de huit ans parmi les meilleurs pagayeurs au monde, sa participation aux Jeux de Séoul (1988) représente le dernier droit de sa remarquable carrière. Depuis, il demeure un pagayeur actif et un entraîneur hautement coté, mais l'énergie qu'il a consacrée à la compétition est maintenant investie dans de nouveaux horizons.

L'éducation, les problèmes de drogue et d'alcool, la forme physique et l'environnement représentent les champs d'intérêts d'Alwyn Morris. Sa personnalité affable et sa facilité à communiquer sur des sujets très variés avec les gens ont fait de lui un excellent porte-parole pour différents groupes.

Il a représenté le Canada en tant qu'ambassadeur des jeunes durant l'année internationale de la jeunesse et son influence auprès d'eux a été démontrée à maintes reprises. Depuis 1984, il participe au programme national contre les problèmes de drogues et d'alcool des autochtones pour Santé et Bien-être Canada. L'un des projets ambitieux qu'il a entrepris jusqu'à maintenant a été la création de la Fondation nationale de l'éducation et des sports autochtones.

De Kahnawake au podium de Los Angeles et d'athlète amateur à homme d'affaires, ce fut un long périple pour Alwyn Morris. Mais, à chaque moment, il s'est dévoué à la cause de l'excellence, ce qui lui a permis d'atteindre quelques uns de ses rêves.




 


  •