Biographie de: DESMARTEAU, Étienne

Naissance : 4 février 1873 à Boucherville, Québec
Décès : 29 octobre 1905
Intronisation : 1974
Discipline : Athlétisme
Catégorie : Athlète


Après avoir travaillé pendant un certain temps à la Canadian Pacific Foundry, Étienne Desmarteau est recruté afin de joindre les forces policières de Montréal en 1901. Le dur labeur à la fonderie lui permet de développer une grande force physique. Rapidement, l'agent Desmarteau se forge une excellente réputation au sein du corps policier montréalais. Les brigands n'ont qu'à bien se ternir, car le colosse de 6 pieds et 1 pouce démontre une grande rapidité malgré ses 225 livres.

Il est si rapide qu'en 1902, la Montreal Amateur Athletic Association (MAAA) voit en lui un futur joueur de football. Si la vénérable institution sportive montréalaise s'intéresse au policier, c'est qu'il est en mesure de conjuguer force et rapidité dans les concours athlétiques auxquels il participe depuis quelques années. En plus d'exceller au lancer du marteau, il remporte le championnat canadien au lancer du poids de 56 livres en 1902-1903. Quelques semaines plus tard, il porte le maillot de la roue ailée du MAAA lors des championnats junior et senior. Ses jets puissants lui octroient la médaille d'or lors des concours de lancer du poids de 56 livres dans les deux catégories.

En juillet 1904, lors du 8e Tournoi de l'Association de la Police, Desmarteau participe à sept épreuves. Au lancer du poids de 56 livres en hauteur, il inscrit la marque de 14 pieds et 6 pouces. Lors du concours de lancer en longueur, il réalise un impressionnant tir de 36 pieds et ¾ de pouce.

Avec de telles performances, il est en mesure de représenter le Canada lors des Jeux olympiques de Saint-Louis qui se déroulent quelques semaines plus tard. Cependant, l'Association athlétique de la Police refuse de commanditer l'athlète. En plus, ses supérieurs lui disent que s'il va à Saint-Louis, il ne retrouvera pas son travail au retour. Qu'à cela ne tienne, il participe aux Jeux olympiques en portant les couleurs du MAAA qui défraie les coûts du voyage.

Lors de ces premiers Jeux olympiques à se tenir hors de l'Europe, seulement douze nations prennent part aux festivités qui s'échelonnent sur une période de plus de quatre mois et demi. En athlétisme, les Américains remportent toutes les épreuves, sauf le concours du lancer du poids de 56 livres. Étienne Desmarteau mérite la victoire lorsqu'il jette la pierre à plus de 34 pieds 4 pouces. À son retour à Montréal, les Canadiens français acclament le Champion du monde! Il est le premier à remporter une médaille olympique. Chez les policiers, on l'accueille à bras ouverts et le nouveau champion retrouve son emploi.

En septembre 1905, il est atteint d'une fièvre typhoïde qui vient finalement à bout du colosse. Ainsi disparaissait un des premiers héros athlétiques québécois.

Il est intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada en 1949 et au Panthéon des sports canadiens en 1955. Un centre sportif est nommé en son nom au milieu des années 1970. Le Centre Étienne-Desmarteau est construit afin de remédier au manque d'installations en vue des Jeux olympiques de Montréal en 1976.

- Paul Foisy, juillet 2008




 


  •