Biographie de: COOK-McGOWAN, Myrtle

Naissance : 5 janvier 1902 à Toronto, Ontario.
Décès : 18 mars 1985 à Elora, Ontario.
Intronisation : 1974
Discipline : Athlétisme
Catégorie : Athlète
 
 
Myrtle Cook-McGowan est une athlète accomplie. Elle excelle dans plusieurs sports tels le tennis, le hockey, le cyclisme et le canoë-kayak. À quinze ans, elle est membre de l'équipe nationale féminine d'athlétisme. Lors des essais olympiques en vue des Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928, elle réalise un spectaculaire record mondial sur 100 mètres.

À Amsterdam, où se tiennent les premières épreuves d'athlétisme féminin, elle est désignée favorite pour le 100 mètres. Pourtant, elle est disqualifiée puisqu'elle réalise deux faux départs. Elle se distingue toutefois lors du 4 X 100 mètres avec ses coéquipières Jane Bell, Ethel Smith et Bobbie Rosenfeld en remportant la médaille d'or dans un temps record de 48,4 secondes. Ces quatre athlètes font partie du groupe surnommé le « Matchless Six » un groupe de six femmes canadiennes qui écrivent l'histoire de l'athlétisme féminin lors de ces Jeux.

À son retour au pays, Cook-McGowan poursuit sa carrière avec succès en participant à des épreuves de 60 et 100 mètres jusqu'en 1931. En sept ans, elle détient des records canadiens, américains et internationaux.

Au cours de sa vie, elle s'intéresse activement au développement d'organisations sportives féminines. En 1923, elle fonde le Toronto Ladies Athletic Club, le premier club athlétique réservé aux femmes au Canada. Quelques années plus tard, elle dirige le Canadian Ladies Athletic Club de Toronto, fonde une division de cet organisme à Montréal et elle crée en compagnie de Hilda Strike, le Mercury Athletic Club.

En 1929, elle débute une carrière journaliste au Montreal Star, où elle rédige une chronique hebdomadaire consacrée au sport féminin intitulée « In the Women's Sport Light ». Elle rédigera cette chronique pendant plus de quarante ans. Sa fonction au Star lui permet de se consacrer à la cause du sport féminin.

Après sa participation aux Jeux olympiques de 1928, elle s'implique au niveau des comités canadiens des Jeux du Commonwealth et de l'Empire britannique et des Jeux olympiques. Durant sa carrière, elle s'investit avec ferveur au cours de onze olympiades à titre d'athlète, entraîneur, gérante et journaliste.

Elle est intronisée au Panthéon des sports canadiens en 1955.

- Paul Foisy, juillet 2008




 


  •