Biographie de: ALLAN, Maurice

Naissance : 17 avril 1927 Québec, Québec
Décès : 11 janvier 1990 à Montréal, Québec
Intronisation : 1991
Discipline : Haltérophilie
Catégorie : Bâtisseur


Lorsque Maurice Allan est décédé le 11 janvier 1990, le Canada et le Québec ont perdu un grand bâtisseur du milieu sportif.

Né à Québec en 1927, il y fait ses débuts en haltérophilie en 1950. Entraîneur et fondateur du réputé gymnase Hercule, il y forme plusieurs champions et organise de nombreuses compétitions locales, provinciales, nationales et internationales.

Toutefois, c'est dans les années 1960 qu'il fait sa marque et devient président de la jeune fédération d'haltérophilie canadienne qui relève alors de l'Union athlétique amateur du Canada (UAAC). Il occupe ce poste durant dix ans au cours duquel il pilotera un comité qui recommandera la dissolution de l'organisme canadien et la création de fédérations provinciales autonomes.

Grâce à ses qualités de communicateur et à son légendaire sens de la diplomatie, Maurice Allan donne ses bases à la fédération québécoise actuelle et la fait connaître sur la scène internationale.

En 1964, il devient arbitre international de catégorie 1. De 1962 à 1972, il sera président de la Fédération d'haltérophilie du Commonwealth et vice-président de la Fédération internationale d'haltérophilie, de 1968 à 1980.

En 1964, il avait été nommé entraîneur de l'équipe canadienne d'haltérophilie aux Jeux olympiques de Tokyo. En tant que délégué technique de la FIH, il participe aux Jeux Maccabées en Israël en 1965 et aux Jeux panaméricains à Winnipeg deux ans plus tard.

De 1972 à 1976, il est tour à tour directeur et vice-président de l'Association olympique canadienne et son secrétaire-trésorier entre 1977 et 1990. En 1968, il est chef de mission de l'équipe canadienne aux Jeux olympiques de Mexico. À deux autres reprises, il occupera la même fonction aux Jeux de Munich en 1972 et à ceux de Montréal en 1976.

La Fédération canadienne d'haltérophile le nomme président honoraire en 1970. Il sera élu au Temple de la renommée des sports du Canada en 1973 et deviendra membre de l'Ordre du Canada en 1981.

Maurice Allan s'est dévoué sans compter pour le sport amateur et a su y apporter une expertise incontestable. Ses qualités de diplomate et de leader en ont fait un excellent ambassadeur du Canada tant au niveau national qu'international.




 


  •