Biographie de: DENONCOURT, Sonia

Naissance : 25 juin 1964 à Sherbrooke
Intronisation : 2021
Discipline : Soccer
Catégorie : Bâtisseuse


Pionnière de l’arbitrage féminin en soccer, autant à l’échelle nationale qu’internationale, Sonia Denoncourt a établi de nombreuses premières tout au long de sa carrière.

Native de Sherbrooke, elle pratiquait le soccer depuis l’âge de 8 ans et commença à arbitrer des parties dans ce sport alors qu’elle a 13 ans. C’est à partir de 1986 qu’elle choisit de se consacrer à l’arbitrage.

Après avoir obtenu un baccalauréat en éducation physique de l’Université de Sherbrooke, elle termina une maîtrise en administration du sport de l’Université d’Ottawa. En 1994, elle devint la première femme à recevoir une certification d’arbitre international de la FIFA.

Ce fut le début d’une carrière internationale où elle sera au rendez-vous lors de nombreuses compétitions prestigieuses. Pendant 11 ans, de 1994 à 2004, elle fut sur la listes des arbitres et arbitres assistants (juges de touche) de la FIFA.
 
Au cours de sa carrière, elle va prendre part à trois éditions de la Coupe du monde féminine de la FIFA : en 1995 en Suède, en 1999 et 2003 aux États-Unis.

Lorsque le soccer féminin est ajouté au programme olympique aux Jeux d’Atlanta en 1996, c’est Sonia Denoncourt qui a la distinction d’arbitrer le tout premier match de la compétition opposant l’Allemagne au Japon. À ces Jeux olympiques, elle sera aussi d’office pour la rencontre de demi-finale entre les États-Unis et la Norvège. La Sherbrookoise a agi comme quatrième officielle lors de la finale olympique.

Quatre ans plus tard aux Jeux de Sydney, elle est de nouveau parmi les arbitres de la compétition, et elle obtient le grand honneur d’arbitrer le match pour l’obtention de la médaille d’or entre la Norvège et les États-Unis.

En 1997, Denoncourt brisait une barrière importante alors qu’elle devenait la première femmes à arbitrer un match masculin de niveau senior. Ce fut à l’occasion de la partie d’ouverture du championnat Paulista, au Brésil, entre les formations de Palmeiras et San Jose. Au cours du match, elle va décerner un carton rouge et refuser un but.

En 2004, elle se retira de l’arbitrage actif et au moment de sa retraite, elle était détentrice du record pour le plus grand nombre de matchs arbitrés à la Coupe du monde féminine de la FIFA, soit 9 parties entre 1995 et 2003.

Elle va demeurer associer au soccer, puisque la FIFA va retenir ses services, de 2005 à 2014, à titre de responsable des arbitres féminins. Aux Jeux olympiques de Beijing en 2008, elle fut en charge des arbitres de soccer et supervisa les quelques 200 membres du personnel auxiliaire de la FIFA. Depuis 2015, elle est directrice des  arbitres de la CONCAFAF.