Biographie de: BURNS, Pat

Naissance : 4 avril 1952 à Montréal
Décès : 19 novembre 2010
Intronisation : 2017
Discipline : hockey
Catégorie : bâtisseur


Alors qu’il est policier à la ville de Gatineau, Pat Burns est embauché comme dépisteur par les Olympiques de Hull de la LHJMQ. Il gravit les échelons pour devenir entraîneur-chef de cette formation. En 1984, il doit prendre un congé sabbatique des forces policière à Gatineau.

Après un congé sabbatique d'une année, son employeur lui demande de faire un choix, le hockey ou retourner à son travail de policier. Convaincu par le nouveau propriétaire des Olympiques, Wayne Gretzky, qu'il pourrait un jour piloter une formation de la LNH, Pat Burns choisit le hockey, laissant derrière lui une carrière de seize ans, lui qui était devenu enquêteur pour la police de Gatineau.

La saison 1985-1986 fut exceptionnelle pour Burns et les Olympiques, puisque Hull obtint le meilleur dossier du circuit québécois et mérita la Coupe du Président remportant ses 15 parties en séries éliminatoires. Du jamais vu ! Seuls les Platers de Guelph eurent raison des Olympiques, en finale de la Coupe Memorial.

Pat Burns fit ses débuts dans le hockey professionnel en 1987-1988 à titre d'entraîneur du club-école des Canadiens de Montréal à Sherbrooke. La saison suivante, il devint l'entraîneur des Canadiens de Montréal ; le Tricolore amassa 115 points et participa à la finale de la Coupe Stanley.

Après quatre saisons avec les Canadiens, Burns devint l’entraîneur des Maple Leafs de Toronto qu’il conduisit deux fois à la finale d’association. Il pilota par la suite les Bruins de Boston de 1997 à 2000. Mais c’est lors de son passage avec les Devils du New Jersey qu'il a pu enfin mériter la Coupe Stanley. C’était en 2003 à sa treizième saison dans la LNH.

En carrière, le pilote natif du quartier Saint-Henri, présenta un dossier de 501 victoires, 367 défaites et 151 matchs nuls dans la LNH.

Intronisé au Temple de la renommée du hockey et à celui de la LHJMQ, Pat Burns est le seul entraîneur à remporter le trophée Jack-Adams à trois occasions.

Il est décédé le 19 novembre 2010.




 


  •