Biographie de: SAINT-PIERRE, Kim

Naissance : 14 décembre 1978 à Châteauguay
Intronisation : 2016
Discipline : Hockey
Catégorie : Athlète


Kim Saint-Pierre est identifiée comme ayant été la meilleure gardienne de but de l’histoire du hockey féminin.

Elle a aidé le Canada à remporter la médaille d’or lors des Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002, de ceux de 2006 à Turin et de 2010 à Vancouver.

Saint-Pierre a aussi aidé l’équipe nationale à remporter cinq médailles d’or et quatre d’argent dans le cadre des championnats du monde.

À l’aise devant les caméras, l’athlète originaire de Châteauguay a eu un gros mot à dire dans la croissance de la popularité de ce sport au Québec.

Elle a toujours été reconnaissante envers l’entraîneur Danielle Sauvageau, qui lui a offert sa première chance au sein de l’équipe canadienne.

Le 23 octobre 2009, Kim Saint-Pierre avait fait les manchettes des journaux en devenant la première femme à prendre part à un entraînement en compagnie des joueurs du Canadien.

Elle avait été invitée à remplacer le jeune Carey Price, absent de l’exercice parce qu’il était malade.

Le 15 novembre 2003, Kim Saint-Pierre a écrit une page d’histoire en devenant la première gardienne de but à gagner un match de saison régulière dans la Ligue universitaire de hockey masculin, aidant l’équipe de l’Université McGill à remporter une victoire de 5 à 2 aux dépens du club de l’Université Ryerson.

L’une des rondelles utilisées au cours de cette rencontre ainsi que le bâton de Kim Saint-Pierre se sont d’ailleurs retrouvés au Panthéon de la renommée du hockey à Toronto.

À l’automne 2011, Kim Saint-Pierre a annoncé sa retraite du hockey, étant alors enceinte d’un garçon.

Elle a effectué un retour au jeu par la suite avec les Stars de Montréal, mais le 22 avril 2013, elle confirmait qu’elle accrochait ses patins pour de bon au clou de la retraite.

La fiche de Kim Saint-Pierre avec l’équipe canadienne est de 64 victoires, dont 29 par voie de blanchissage, 10 revers et 9 verdicts nuls. Sa moyenne de buts alloués par match est de 1,17, tandis que son pourcentage d’arrêts s’élève à 93,9%.

Kim est diplômée en kinésiologie à l’Université McGill et elle dirige sa propre école de hockey. Elle se passionne aussi pour l’immobilier.

Pierre Durocher




 


  •