Biographie de: SAUVÉ, Julie

Naissance : 27 septembre 1952 à Montréal
Intronisation : 2015
Discipline : nage synchronisée
Catégorie : bâtisseur


Julie Sauvé aura consacré plus de 35 ans de sa vie à enseigner et promouvoir la nage synchronisée au Canada et à travers le monde. C’est grâce au dévouement et au travail acharné de bâtisseurs comme elle que la nage synchronisée a connu un tel essor au pays.

Considérée comme l’une des meilleures chorégraphes et techniciennes au monde dans son sport, le nom de Julie Sauvé est synonyme de nage synchronisée au Canada et à travers le monde.

En 1982, lorsque Synchro Canada a inauguré son programme national, Julie Sauvé a été l’une des premières entraîneuses à être engagée. Un programme qu’elle aura aidé à en faire une référence mondiale.

On ne saurait parler de la carrière de Julie Sauvé sans parler de son association fructueuse avec Sylvie Fréchette. Entraîneuse au Club Aquatique Montréal Olympique (CAMO) pendant plus de 30 ans, c’est là, qu’elle y a rencontré la future championne du monde avec qui elle a travaillé durant 18 années. Sous la direction de Sauvé, Fréchette rafla la médaille d’or à deux éditions des Jeux du Commonwealth, soit ceux d’Édimbourg en 1986 et d’Auckland en 1990. Aux championnats du monde en 1991, elle remportait la médaille d’or tout en établissant un record mondial.

L’année suivante, aux Jeux olympiques de Barcelone, le duo a véritablement fait sa marque et l’appui de Sauvé sera encore plus grand et déterminant. Quelques semaines avant la compétition, la nageuse fut durement éprouvée pour le décès de son compagnon. Bouleversée, la jeune championne s’est tournée vers Julie Sauvé qui refusait que ce soit la fin du rêve de Sylvie. Sauvé a veillé étroitement sur la nageuse lui procurant tout l’appui nécessaire pour se relever et continuer sa préparation. À Barcelone, Sylvie Fréchette exécuta une performance exceptionnelle qui a démontré tout le talent de chorégraphe de Julie Sauvé, laquelle était assistée de sa sœur Denise lors de ces Jeux. Sylvie Fréchette fut médaillée d’or.

L’entraîneuse lavalloise a aussi contribué au développement de multiples championnes canadiennes, notamment les jumelles Penny et Vicky Vilagos. Le duo des sœurs a raflé sept championnats canadiens sous la férule de Sauvé et fut le premier à recevoir une note parfaite de 10, un exploit réalisé dans le cadre des Championnats de Suisse en 1980. Les sœurs Vilagos montèrent sur la deuxième marche du podium aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992.

De nombreuses championnes ont bénéficié de l’expertise de Julie. On pense notamment aux Marie- Pier Boudreau-Gagnon, Élise Marcotte, Jo-Annie Fortin, Valérie Welsh, Jacinthe Taillon, Valérie Hould- Marchand. Julie Sauvé aura joué un rôle important dans les succès de plusieurs nageuses canadiennes, lesquelles auront amassé plus de 100 médailles sur la scène internationale.

Après les Jeux olympiques de Londres en 2012, Julie Sauvé annonçait sa retraite. Mais en prévision des Jeux olympiques de Rio de Janeiro de 2016, le pays hôte faisait appel à sa vaste expertise pour mener la destinée de l’équipe nationale du Brésil.




 


  •